logo ascap

Association sportive et culturelle

Fil d'ariane

Presentation

L'escrime à Montbéliard, toute une histoire

Cette discipline est présente à Montbéliard depuis bien plus longtemps qu'on ne pourrait l'imaginer. Sa pratique est en effet apparue en 1904, au sein de la société "stade Montbéliardais". Le 21ème Chasseur, de part sa présence au quartier Pajol, n'est sans doute pas étranger à ce fait.

En 1929, le "Comité du cercle d'escrime de Montbéliard" fait son apparition. Son siège social était alors situé rue de Belfort, au café d'Alsace. Cette société sera modifiée par la suite pour devenir le "Cercle d'escrime de Sochaux-Montbéliard", une section du FCSM.

En ce qui concerne le devenir du FCSM, je vous conseille d'aller faire un tour sur la partie de ce site qui en parle, on ne saurait faire mieux.

La salle d'arme, pour sa part, a connu maints déménagements depuis le café d'Alsace.

- Salle de la Gauloise
- Cercle-hôtel peugeot
- Bâtiment des halles (dans les combles)
- bungalow du stade Bonal (sous les gradins de l'ancien stade)
- avenue Joffre (malheureusement une tempête de grêle bien connue nous en a délogé)
- l'Axone

En 1965, le club de Villersexel est créé. Il prend le statut d'association en 1996 et prend le nom tout trouvé d'ARAMIS.

C'est en 2004 que la section escrime est définitivement rattachée à l'ASCAP.

En 2008, ARAMIS est rattaché à l'ASCAP, afin de faciliter la pratique de ce sport au plus grand nombre en réduisant les coûts.

 

 

Les armes pratiquées

Au sein du club, nous pratiquons deux armes : le fleuret et l'épée.

(Une grande partie de ce qui suit est tiré du site de la Fédération Française d'Escrime.)

Le fleuret

Essentiellement enseigné aux plus jeunes, c'est une arme à l'origine mise au point pour l'entraînement et l'étude.

Au fleuret, il faut toucher son adversaire avec la point de la lame, c'est une arme d'estoc. La zone valable exclut les membres et la tête, c'est à dire que pour qu'une touche soit valable et rapporte un point, elle doit être portée sur le zone du tronc.

Les assauts au fleuret sont soumis à des règles de priorité. Pour simplifier, disons que pour qu'une touche valable rapporte un point, il faut que le tireur l'ayant porté ait la priorité. Un tireur a la priorité s'il a lancé son attaque ou a effectué une parade avant de lancer sa riposte.

C'est alors grâce à cette règle que l'on peut déterminer le tireur marquant un point en cas de touche simultanée. Il est évident que si aucun des tireurs n'a la priorité, aucun point n'est accordé. Afin de distinguer les touches valables des touches non valables, l'équipement du fleurettiste comporte une cuirasse conductrice qui couvre la zone valable.

L'épée

L'épée est aussi une arme d'estoc. Contrairement au fleuret, les assauts de sont pas soumis à des règles de priorité. C'est le premier qui touche qui marque le point. Dans le cas des touches simultanées, les deux tireurs reçoivent un point. La zone valable est constituée de tout le corps.

Les assauts à l'épée se rapprochent extrêmement de ceux se déroulant il y a quelques siècles lors de duels.

 

 

Que dire d'autre ?

Le club s'investit largement afin de mieux faire connaître cette discipline en participant aux portes ouvertes, animations sportives, et surtout dans les écoles primaires.

Dernièrement, une section d'handisport est en pleine construction. Les malvoyants et non-voyants peuvent aussi pratiquer ce sport.

C'est un sport complet ouvert à tous qui fait appel à vos qualités physiques (équilibre, endurance, précision) et mentales (attention, respect de l'adversaire, maîtrise de soi).

Bref, on vous attend !!

 

se_module_calendrier_222 - style=background_poster - background=
<<   201807<20196 juillet 2019 >20198   >>202007
lun mar mer jeu ven sam dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
222201907